Le pin gris se plait  dans un climat froid et humide,  sur terrain drainant , pauvre et sablonneux

 En forêt le pin gris  pousse assez droit,  jusqu'à 21 m,  ici au Québec sur une dune de sable rive gauche du St Laurent

 et les futs peuvent être très épais et bien droits

   Cultivé seul, il est arbustif et  peut prendre un port plus étalé,

avec des branches qui s'allongent et des aiguilles  de petite  taille 2,5 cm, et  qui se tordent, la période de végétation  l'été est courte avec beaucoup de pluie

 en terrain sec (ou tout au moins très drainant),  ici sur de la roche, directement sur le granit du bouclier canadien  au bord du fjord du Saguenay)   il a tendance à avoir une pousse moins verticale et se contourner

 les troncs peuvent se contorsionner  dans des conditions difficiles

Alors que les épiceas voisins gardent une forte tendance  apicale verticale, le tronc du PG a tendance à se contourner

  la croissance en  'bonsai naturel' est sans doute  possible, mais  les aiguilles ne se réduisent pas beaucoup

 le bois mort est magnifique

 les cônes de 3 à 4 cm sont pointus et courbes

 ils virent de vert à brun clair à maturité et si beaucoup s'ouvrent sur l'arbre les autres restent fermés à moins d'être atteint par la chaleur d'un feu

 les graines se répandent  donc après un feu de forêt. et le pin gris  est le premier arbre à réapparaitre sur terrain brûlé

ce rouge sous les  couches de squames  rappelle l'écorce du pin sylvestre

 un épicéa et un pin gris  dans les même conditions