Monsieur Takeo Kawabe lors des ateliers de l'école d'Art Bonsai du BC de Monaco en Novembre 2007

 Filippo Ferrari explique son projet à Mr Kawabe par l'intermédiaire de Mlle Asami  Nakamura qui interprète superbement le jargon bonsai, étant elle même diplomée d'arrangement floral traditionel japonais ikebana.

 Après avoir étudié le choix du style et de la face, la taille et la ligature vont être éffectuées par Filippo.

Puis, par la suite, Mr Kawabe et Filippo constatent que la branche basse coté droit  a un aspect   trop dégarni avec des entre-noeuds trop longs et disgracieux. Ils décident de pratiquer plusieurs greffes par approche.

 Pour ce travail délicat, il faut préparer tout le nécessaire pour bien travailler notamment,  le raphia mouillé, le couteau à greffer, le mastic à greffer.

 La lame du couteau doit être très bien affutée  pour une coupe précise et nette, faite en une seule fois

 Mr Kawabe choisit un bon brin de raphia suffisamment long et solide qu'il place à proximité.

 On repère à nouveau l'endroit de la greffe pour apprécier la taille de la coupe à faire  sur la petite branche greffon par rapport au diamètre de la branche portegreffe.

 On commence par peler la petite branche.

 On entame l'écorce  jusqu'au bois, la coupe devant correspondre à la largeur de l'autre branche.

On coupe tangentiellement dans l'épaisseur de la  branche porte greffe. Le couteau est laissé en place le temps de se saisir de la petite branche.

En le laissant en place, on évite d'avoir à l'introduire 2 fois et  d'abimer la coupe . Le couteau  est  laissé là de manière à s'en servir pour écarter les berges de la plaie de manière à y faire glisser la petite branche en douceur

 Avec le couteau, on ouvre légérement la plaie  de manière à ,..

faire glisser la petite branche à greffer dans la fente laissée par la lame du couteau.

 La greffe est maintenant en place.

 Dans le cas présent, la petite branche est maintenue toute seule par la pression du pincement de la greffe (mais on aurait pu aussi la ligaturer ou l'attacher pour l'approcher  et la maintenir à cet endroit).

 il faut maintenant mettre le raphia pour faire tenir étroitement les deux branches et que  les berges de la greffe soient maintenues sans bouger cambium contre cambium

 on serre énergiquement sans toutefois entamer ou étrangler l'écorce

On lie avec plusieurs tours de raphia, puis on finit par nouer le fil

 on  fera une deuxième  greffe sur un autre rameau de la branche, puis deux autres encore

 On procède de la même facon







Reste à appliquer un mastic spécial, le mastic à greffer, sur le raphia et sur toute la zone de greffe pour bien l'isoler. Le mastic se doit de rester souple et de  ne pas se décoller ou se rétracter en séchant lors des prochaines semaines.

Après la pratique de ces 2 greffes rapidement faites, Mr Kawabe répond aux questions et donne des explications

 Mr Kawabe va demander à Filippo de faire lui même sous sa direction les 2 autres greffes qui restent à effectuer. Après il reste à attendre la prise de la greffe (on le constate par un renflement de l'écorce), puis à sévrer progressivement le greffon.